Ferme urbaine Nantes

Une des activités principales de La SAUGE, association respectueuse de l’environnement, développant l'agriculture urbaine en France, est la création et le développement de fermes urbaines sur le territoire français. Ces fermes sont de nature pédagogiques, productives et récréatives. Notre objectif étant de favoriser la pratique d'une activité agricole pour le plus grand nombre et notre souhait le plus cher est que tout le monde jardine au moins deux heures par semaine. 

Depuis la création de l'association en 2015, nous avons créé 3 fermes urbaines écologiques, participatives, productives et récréatives qui sont La Prairie du Canal à Bobigny, L'Agronaute à Nantes et Terre Terre à Aubervilliers. 

La SAUGE n’œuvre pas qu’en Ile-de-France ! Depuis 2019, elle a développé un nouveau projet urbain à Nantes. Cette ferme urbaine se trouve dans l’ancien MIN de l’île de Nantes et se nomme L’Agronaute !

Au sein de cette ferme, nous développons les mêmes activités qu’en Île-de-France, à savoir une activité agricole, pédagogique, participative et récréative.

L’Agronaute, contrairement à La Prairie du Canal bénéficie de parcelles de pleine terre, où nous exerçons une agriculture biologique, respectueuse de l'environnement et où sont cultivés des plants potagers et aromatiques, issus de semences bios, respectant la biodiversité et les humaines qui les entoure !

Ce projet agricole en pleine terre, comme un club de jardinage à Nantes en pleine terre est doublé d’une pépinière participative. Ce projet agricole se lie aussi avec un projet commercial car il est possible d’acheter en ligne ses fruits et légumes. Ces variétés de saison en culture biologiques et écologiques sont disponibles à la vente via notre site en ligne pour ensuite venir les chercher directement sur notre espace de vente direct qui est notre ferme.

A côté de ce projet agricole, L’Agronaute exerce des activités pédagogiques au sein de sa ferme et au sein de jardins partagés à Nantes.

En effet, nous accueillons des publics divers et variés au sein de notre ferme et dans nos jardins partagés, pour qu’ils nous aident à jardiner et bricoler, faisant d’eux de réels producteurs des plantes que nous cultivons ensemble !

De plus, toutes les deux semaines, le mardi, nous accueillons l’association Les Eaux Vives pour des ateliers de dynamisation. Ces ateliers ont pour but d’accueillir dans notre ferme des publics “démunis” et en exclusion sociale afin de recréer avec eux du lien social via le jardinage.

Nous accueillons aussi sur notre ferme le Dispositif Premières Heures (DPH), un dispositif d’insertion qui permet aux personnes en situation de très grande précarité de renouer avec l’activité professionnelle et de se remobiliser sur leur projet de vie en travaillant quelques heures par semaine (le maximum étant de 72 heures par mois).Progressivement et tout en bénéficiant d’un accompagnement socio-professionnel renforcé, nous accueillons aujourd’hui une personne qui travaille à la production agricole avec nous depuis maintenant deux mois.

Enfin, en partenariat avec l’association SOS solidarité, nous accueillons des réfugiés chaque semaine lors de nos journées bénévoles. Chaque jeudi, 2 à 3 places sont automatiquement réservées à ces publics afin de les accompagner dans leurs démarches d’inclusion et leur permettant de se sociabiliser notamment avec la pratique du français.